David – Blush

David a été le premier à croire au renouveau de la rue du Chapitre. Nous sommes parties à sa rencontre pour en savoir plus sur Blush. C’est une boutique dédiée à la parfumerie et la cosmétique. Installé dans cette rue emblématique de Rennes depuis 4 ans, nous avons découvert l’incroyable univers de ce concept store unique. Et nous avons fait une rencontre surprenante avec Marnie, le canari moine de la boutique.
Peux-tu te présenter et nous expliquer ton parcours ?

Je suis David, rennais trentenaire amoureux des belles choses, des rencontres et du voyage ! J’ai mis les pieds dans l’univers de la beauté à travers le métier de coiffeur. Je me suis très rapidement aperçu que le soin et le makeup me sensibilisaient d’avantage. J’ai donc suivi différentes formations puis travaillé pour différentes maisons de maquillage. En tant que maquilleur studio pendant un court moment, puis en tant que makeup artist en France et à l’international, pour la maison GIVENCHY.

Qu’est-ce qui t’as poussé vers le monde de la beauté ?

Le sens de l’image, de la texture, de la couleur, associé au contact humain. J’adore aussi l’idée d’imaginer qu’il est possible d’apporter un peu de sourire et de fun dans la vie des gens, avec un peu de fard ou de gloss.

boutique blush rennes
As-tu toujours eu cette passion pour les cosmétiques ?

Non. Petit, j’aimais la mode et la photographie de mode. Et je me renseignais énormément à ce sujet. Mais la cosmétique n’était qu’en arrière-plan. J’ai eu cependant un énorme crush à l’époque pour le travail de la makeup artist Pat Mc Grath chez Dior (époque John Galliano) qui arrivait à me transporter ailleurs avec ces visages peints de manière onirique et si poétique. Une vraie claque dont je me souviens….

Quand tu étais plus jeune, quel était le métier qui te faisait rêver ?

Le métier de photographe de mode justement. Je trouvais intéressant le fait de raconter une histoire ou retranscrire une émotion à travers une image statique. La notion de “team” aussi me faisait rêver, savoir qu’il était nécessaire de se créer un “gang” de stylistes, makeup artist, mannequins et agences, retoucheurs et d’emmener toutes ces personnes dans une direction commune, passer un message commun.

J’imagine que tu as du faire tes preuves en tant qu’homme dans ce milieu presque « réservé » aux femmes ?

Non bien au contraire ! C’est plus évident pour un homme. Il n’existe pas de jalousie, et les femmes aiment se faire chouchouter par des garçons. Cependant, ça a parfois été plus compliqué de travailler au Moyen-Orient en tant qu’homme…

boutique blush rennes
Illustration de la boutique Blush par notre Studio Vraiment Sympa. @studio_vraimentsympa sur Instagram.

La boutique Blush

Pourquoi avoir choisi le nom de Blush pour la boutique ?

Tout simplement pour la simplicité du mot. Le message court et direct. Et l’émotion liée au mot (You make me blush / tu me fais rougir…). J’aime aussi l’idée anti-snob du mot “BLUSH”, dans un univers de produits luxueux. Dans notre boutique, nous vendons de bons et beaux produits sans snobisme et sans faux semblants, c’est notre ADN !

De quelle manière définirais-tu Blush et l’univers que tu as créé?

Une boutique intimiste où l’on se sent bien. Un endroit ou l’expertise est le maître-mot. Nous ne distribuons que très peu de maisons donc avons une vraie technicité sur chacune d’entre elles. J’aime l’idée aussi d’officine traditionnelle, de pouvoir conseiller des routines sur-mesure comme on le faisait auparavant, sans codes marketing.

Qu’est-ce qui t’as amené à ouvrir ta propre boutique de cosmétique ?

L’envie de prendre la parole pour de beaux créateurs, des artisans, des amoureux passionnés par leurs métiers. Une rencontre récente avec Marie Lise et Baptiste, créateurs de la jeune maison de parfumerie ORMAIE PARIS, a ancré mon choix vers ce type de projet. Je suis fier de faire découvrir des maisons comme la leur à mes clients.

On ne fait malheureusement pas assez confiance aux jeunes entrepreneurs ! – David

Est-ce que tu t’es fait épauler par de la famille, des amis dans cette aventure entrepreneurial ?

Lors du lancement, personne ! J’étais seul, un peu perdu, mais cela était stimulant. Mon petit-ami de l’époque a préféré “regarder cela de loin”. Avec beaucoup de respect et d’élégance, tout simplement pour que ce projet soit le mien à 100%. Cependant sa présence morale fut bénéfique et nécessaire. Je le remercie toujours aujourd’hui.

Peux-tu nous donner les étapes-clés de la concrétisation de ta boutique ?

J’ai réalisé un business plan complet en 3 ou 4 mois, en prenant le temps de me poser les bonnes questions et d’effectuer les recherches nécessaires. J’avais déjà repéré mon futur local, effectué des visites avec le cabinet d’architecture 19 Degrés (qui réalisera ma première boutique). Le plus compliqué a été de convaincre les fournisseurs et les banques de me suivre dans cette aventure… On ne fait malheureusement pas assez confiance aux jeunes entrepreneurs ! J’ai eu la chance par la suite d’être épaulé par la CCI a travers un « prêt d’honneur » qui a appuyé mon projet et son sérieux auprès des banques.

Comment choisis-tu toutes les marques avec qui tu travailles ?

C’est beaucoup de tests. Tous les produits passent par ma salle de bain et celle de Justine, ma collaboratrice. Et parfois ce sont des coups de cœur presque évidents. Des “crush” qui donnent la chair de poule, comme celui de la maison BDK, et son jeune créateur David Benedek.

Quand on a eu l’occasion de venir dans ta boutique, on a remarqué que tu prenais soin d’aménager un espace unique et chaleureux. Avec qui as-tu collaboré pour imaginer une boutique qui te ressemble ?

La boutique a été imaginée par mes soins, avec l’aide précieuse de la boutique Garance (qu’on adoooooore) pour les couleurs, les papiers peints, quelques conseils sur les objets. J’avais envie d’un lieu intemporel et différent.

A Rennes, il y a peu de magasins indépendant en cosmétiques. Aujourd’hui avec la démocratisation des produits dans les grandes enseignes comme Sephora ou Nocibé, comment fais-tu pour te démarquer en tant qu’indépendant ?

Il est compliqué de trouver sa place dans ce marché agressif que celui de la parfumerie mass market. Avec ses offres commerciales intempestives et sa communication bulldozer, mais c’est justement un choix de consommateurs que de revenir aux vraies valeurs de la pafumerie : tradition, émotion, savoir-faire et conseil. Les gens commencent à se fatiguer des Charlize Theron pour Dior, des publicités archi sexualisées des parfums féminins qui sentent aujourd’hui tous le sucre et les fruits…

boutique blush rennes

Blush et Rennes

Quand j’y ai installé la première boutique, les gens m’ont dit “tu es fou, c’est une rue déserte et personne ne viendra !” – David

Pourquoi a tu décidés de créer ta boutique à Rennes ?

Parce que je suis rennais et que j’adore cette ville ! Il y a un tel vivier de gens curieux et attachés aux choses qualitatives que j’avais foi dans le bon fonctionnement de cette aventure. Puis, c’est ma ville de cœur, j’y ai vécu mes plus beaux moments alors j’y suis très attaché.

On nous a dits que tu as été le premier à croire au potentiel de la rue de Chapitre, pourquoi cette rue, qu’est-ce qui t’as poussé à t’y installer ?

Ce n’est pas vraiment faux… Quand j’y ai installé la première boutique, les gens m’ont dit “tu es fou, c’est une rue déserte et personne ne viendra !” Je suis toujours là, et 4 ans plus tard, entouré de boutiques fantastiques : Made in Frogs/ La Fine Epicerie, Atelier Grammage, Camden Store… Il fallait un premier fou pour mettre les pieds dans le plat !

Quel est le ou les lieux à Rennes, que tu affectionnes ?

Justine et moi attendons tous les ans Mythos et son lot d’artistes dingues. J’aime aussi ce festival pour l’énergie qu’il transmet… J’aime aussi beaucoup me poser en terrasse, regarder les gens passer (celle du Café du Port, du Hibou ou encore du Royal sont mes favorites). Et j’adore me balader la nuit dans le centre. Quand la ville s’endort et que tout est au ralenti. Il y règne alors une ambiance film des années 50.

Les recommandations

Peux-tu nous recommander une (ou plusieurs) boutiques/ bars / restaurants, que l’on doit absolument rencontrer avec Vraiment Sympa ?

Ma cantine, ma seconde famille, Le Monfort. Ils ont créé un cocktail BLUSH qu’on adore et dont on a parfois abusé… Et on adore leurs Gnochetti à la Truffe. J’ai beaucoup d’affection pour Solenn, du Café Albertine (qui a une véritable connaissance du café). Elle fait les meilleurs espresso de Rennes, c’est certain ! Je ne peux que recommander d’aller écouter les conseils de Garance (boutique Garance), son sens pointu du gout m’étonne à chaque rencontre. Une femme de style qui elle aussi, aime les belles choses, qu’elles valent 5€ ou 2000€ ! Ma voisine du dessus, Marion, de la maison d’hôtes Marnie & Mister H ! Un petit bout de femme Rock n Roll mais pudique qui reçoit les gens avec sympathie et savoir vivre dans un univers précieux conçu d’objets dénichés ici et là… Et enfin mon pote Yvon, DJ rennais, qui a une culture musicale incroyable. Il adore dénicher des morceaux improbables et se les approprier !

ConceptBoutique de parfumerie et comestique
ContactDavid et Justine
Adresse3 rue du Chapitre
Site http://www.blush-atelier.com/
Mailcontact@blush-atelier.com
Téléphone09 86 14 40 40
Instagram https://www.instagram.com/blushrennes/?hl=fr
What's your reaction?
1J'aime

Leave a Comment