Charlotte & Vincent – Café Ours

C’est au comptoir du bar de Café Ours, que nous avons rencontrés Charlotte, Vincent les co-fondateurs et Jo le responsable du café. Nous vous invitons à travers cet article à découvrir ce lieu bourré de charme et si convivial.
Le Café Ours, ses fondateurs et leurs parcours

A l’origine de ce projet, c’est une histoire familiale et amicale. Charlotte, Vincent et Monsieur M les 3 fondateurs de ce café, ont souhaité faire revivre un troquet aux allures simples et conviviales. Inspiré de l’Italie, des pays de l’Est en passant par Paris. C’est une énergie commune qu’ils ont voulu créer dans ce petit cocon. Car ils souhaitent transmettre et partager par plaisir, leur passion pour les bonnes choses. Faire découvrir des produits d’exceptions à leurs clients pour que chaque bouchée puisse être une source de saveur. Et si vous vous demandez pourquoi avoir choisi « Café Ours« , c’est tout simplement que « Our » vient du côté anglais avec le fait d’être chez nous, la convivialité puis « Ours » est aussi la traduction de Orso, le petit garçon de Charlotte.

Vincent vient d’une famille qui aime les belles et bonnes choses et ce depuis des générations. Son attachement à l’univers des saveurs, il la doit en partie aussi au poste qu’il occupait durant ses études de droit à La Fauvelière, épicerie fine des halles centrales. A l’obtention de son Master en droit des affaires, il commence à travailler en tant que juriste mais se rend compte qu’il lui manque le contact client qu’il affectionne tant. C’est à ce moment-là que Charlotte lui a proposé de la rejoindre avec sa soeur Lila chez Maison Orso où il a pu découvrir l’univers de la parfumerie, des soins et de la partie vêtements/ maroquinerie de la boutique.

« Nous avons toujours été très friands des belles choses et de la bonne bouffe. Il nous a donc paru logique après la création de Maison Orso d’ouvrir un café, un endroit pour nous retrouver avec nos amis, nos familles et nos clients, afin de partager de bons moments. Le Café Ours est la traduction de notre vision de la convivialité. » Vincent

Pour l’anecdote, les arrières grands-parents de Charlotte avaient un café en Normandie. Elle a fait des études de graphiste avec un CAP dessinateur d’exécution en communication graphique. Puis, un bac porté vers les métiers d’arts et un BTS communication marketing des entreprises. Elle est ensuite rentrée dans une école de parfum, chez Esthée Lauder et Tom Ford. Après cela, elle est allée chez Comptoir des Cotonniers en tant que responsable boutique. Puis, elle est retournée en parfumerie chez Paco Rabanne et Prada parfum pour être chef de secteur. Il y a 8 ans, elle monte La Maison Du Parfum qui deviendra Maison Orso à la naissance de son fils.

Le lien familial et l’envie de sourcer des produits sur lesquelles j’avais vraiment foi, est quelque chose d’hyper important. Notamment sur l’aspect éthique. Puis l’envie aussi d’élargir ma boutique en intégrant une partie gastronomique par plaisir. Les personnes se demandaient pourquoi on mettait de la sauce tomate et des pâtes dans une parfumerie. Mais pour nous ça avait du sens car en Italie, à New York, Paris ou encore à Berlin, il y a des shops comme ça. On s’est dit pourquoi pas avoir cette espèce de mixte dans 20m2, de tout ce qu’on aime. Ça a plu et on s’est dit qu’on aimerait bien trouver un endroit comme ça où on pourrait déguster finalement ce qu’on aime manger et le faire partager aux plus grands nombres.Charlotte

Si vous vous arrêtez au café, vous pourrez aussi retrouver Joffrey, le responsable de Café Ours. La restauration, c’est sa passion depuis toujours. Il a fait un CAP serveur et 6 ans de restauration avec une mention complémentaire barman. Il a également travaillé 4 ans dans un bar avant de rejoindre l’aventure de Charlotte et Vincent. C’était l’occasion pour lui de relever un nouveau challenge.

rennes café ours
L’inspiration du lieu

Fascinés par l’art, l’architecture et le design, ils ont pensé le lieu avec des inspirations cinématographiques. Comme par exemple avec les réalisations de Jacques Tati, « Play Time » ou « Mon oncle » où l’architecture à une part importante dans ses films. Charlotte nous confiait également que l’on retrouve aussi des inspirations de voyages qu’ils ont pu faire comme à New York, Berlin ou encore dans les pays de l’Est. Ils ont pris toutes ces inspirations pour en faire un lieu unique et très cosy. Mais surtout un endroit où ils peuvent partager des moments en famille, entre amis et avec leurs clients.

On avait envie de retrouver toutes ces inspirations dans cet endroit, aussi bien sur les chaises Baumann des année 60/70 que l’on est allé chiner. Ou bien sur les couleurs de la boiserie. Ce sont des couleurs qui rappellent celles des bateaux Riva. La couleur verte, on l’a choisit car c’est celle de l’espérance. Puis, c’est une couleur qui plaît aussi bien aux hommes qu’aux femmes. C’est aussi la couleur qui inspire à la nature, à l’environnement, qui apaise aussi. Les rayures qui sont omniprésentes que l’on a sur les 2 autres concepts, parce que je pense qu’on est mono-maniaque de la rayure… On les retrouve dans l’art, dans la tapisserie. Il y a aussi un côté lié au bord de mer, mais en même temps très épicerie italienne.Charlotte

rennes café ours
Immersion dans la carte

La carte de Café Ours est très courte pour des raisons de produits frais, mais surtout car ils préfèrent cuisiner des produits qui leur correspondent et qu’ils savent maîtriser parfaitement. Ces produits ont été choisis avec précaution et en se voulant le plus éthique possible. C’est le cas notamment du choix du café qui vient de la Maison Illy.

rennes café ours

On aurait pu prendre une machine italienne, aller voir un torréfacteur, prendre du café bio. Le problème du café bio c’est qu’on ne peut pas toujours, de l’Ethiopie en passant par l’Amérique du sud, savoir comment les gens sont traités… Illy ce qui nous plaisais, c’est qu’il y avait le côté international. Que vous soyez à Turin, puisque c’est l’endroit de torréfaction, à New-York ou à Londres, le goût Illy reste le même. En plus, les cueilleurs de la marque sont payés en direct, il n’y a pas d’intermédiaire. Et enfin, elle est élu la maison la plus éthique au monde depuis 2016.Charlotte

Ils travaillent aussi avec des boissons qui reversent à des associations de femmes, ils essaient également de travailler en local comme avec l’eau qui vient de Plancoët. Pour ce qui est des thés, ils travaillent avec Palais des thés, car il y a un sourcing produit clean et green. Pour les infusions, cela se passe avec Chic des Plantes. Ils en utilisent même pour saupoudrer les cakes confectionnés par 16H30. Au niveau des alcools, on retrouve un Brastis, un pastis breton avec un packaging représentant un phare. Mais ils ne prennent pas que leurs produits en France, ils aiment aussi, aller chercher des saveurs ailleurs.

patisserie 16H30
rennes café ours

On estime qu’il y a des choses qu’on ne peut pas produire. On a la chance de pas avoir de frontière donc il faut profiter de çaCharlotte

Pour la partie gastronomie, ils travaillent avec différents producteurs comme avec la fromagerie Balé, Saint-Cochon ou encore Al Dente La Salsa. Depuis peu, Chloé, une cheffe cuisinière, à rejoint l’équipe car avant qu’elle ne prenne le flambeau en cuisine, c’était Charlotte qui s’occupait des plats.

Ils ont fait le choix d’une carte très courte pour proposer des produits d’exceptions, faits au jour le jour. Et pouvoir ajouter de temps en temps de nouveaux plats à la carte. Récemment, ils avaient concocté le plat Archi, hommage au fil d’Harry et Meghan Markle pour jouer sur l’actualité.

On retrouve aussi une partie épicerie dans le restaurant avec des produits comme Al Dente La Salsa qui est aussi utilisé par le Chef Jean-François Piège. Ils avaient envie d’apporter une expérience. De pouvoir proposer sur l’étagère, ce qu’on mange dans l’assiette. Cela passe par du sel de Sicile, des pâtes faites de manière artisanales dans des moules en bronze ou encore Il purro, une variété de tomate cueillit une fois dans l’année.

Entreprendre à Rennes : le challenge d’ouvrir un café

« Quand on touche de près à l’entrepreneuriat, il y a ce goût du challenge qui nous anime et nous fais vibrer. » – Charlotte

Pour Charlotte et Vincent, il manquait ce quelque chose dans ce quartier, qui puisse les rassembler, eux, leurs familles et leurs amis. Ils avaient l’idée d’ouvrir un café qui soit le prolongement de Maison Orso mais ce n’était pas censer immerger si vite. Pour des raisons de timing et d’emploi du temps déjà bien remplis.

Mais, le hasard fait bien les choses, et autour d’une discussion avec un ami, Charlotte découvre un endroit dans Rennes, qui n’est pas encore sur le marché et qui correspond parfaitement à leur projet de café. Ni une ni deux, elle est rentrée à sa boutique et a parlé de ce local à Vincent. Quand ils l’ont visité, c’était exactement ce qu’ils avaient en tête. Puis, ils ont tout entreprit de A à Z dans les travaux. Sans partenaires, sans aide, pour que ce projet soit vraiment comme leur bébé et qu’il puisse s’imprégner de l’endroit. D’ailleurs, leurs journées varient et changent tous les jours. Par exemple, Vincent fait l’ouverture du café le matin et revient l’après-midi quand Joffrey prend sa pause.

cafe-ours-illustration
Illustration de la façade de café ours, réalisé avec notre studio créatif. A retrouver sur Instagram @studio_vraimentsympa
Rennes, Charlotte et Vincent

Rennes c’est leur ville de cœur depuis plusieurs années maintenant. Ils ont chacun leurs endroits préférés pour se balader. Par exemple, Charlotte aime aller au Thabor pour sa nature, ses fleurs et ses senteurs qui sont en lien avec son métier dans la parfumerie. Il y a aussi les musées comme celui des Beaux Arts. Elle adore notamment le marché à manger qui est l’occasion de dynamiser encore plus Rennes. Les rencontres et le partage sont importants pour Vincent. D’où le fait que les lieux qu’ils affectionnent sont les restaurants rennais et les terrasses. Il aime par exemple, passer du temps au Montfort.

Recommandations et inspirations

« Je recommande VBA décoration ! En effet, Veronique Boyeldieu d’Auvigny est une décoratrice et une femme d’exception, elle me surprend toujours. A l’affût de tout ce qui se fait de plus pointu, je pourrais l’écouter des heures à parler de ses différents voyages, sources de ses inspirations. Cette femme est dingue, elle m’impressionne. » – Vincent

« Je recommanderais d’aller interviewer Marie-Eve de Galerie M. J’aime les personnes humanistes. Je suis touchée par les gens qui ne veulent pas briller, mais transmettre. Comme JR, le photographe, quand il faisait venir dans un restaurant des personnes sans-abris. Il y a aussi Adrien de Saint-Cochon, qui aime transmettre et ce qui l’importe, c’est sa famille, son travail et ses bêtes. C’est un bosseur. Puis, Guillen et Sebastien Balé de la fromagerie Balé aussi ! Vous devriez interviewer une personne que j’estime énormément, c’est Emilie Laudren (Le Mem, Mythos) » – Charlotte

Le mot de la fin

On passait toujours devant avec Ben, en se disant qu’il fallait absolument que l’on test ce café, car sa façade nous donnait clairement envie. Puis, l’occasion s’est présentée quand on est allé les interviewer. Et on est très content d’avoir pu les rencontrer, ce sont des personnes adorables qui on prit le temps de nous expliquer leur concept et l’histoire de A à Z. On a même débordé niveau temps, alors merci à eux pour nous avoir accordé du temps pour faire cette interview qui s’est transformé en article au final ahah.

ConceptCafé / Restaurant
ContactJoffrey, Charlotte et Vincent
Adresse1 rue Duguesclin
Instagramhttps://www.instagram.com/cafeours
Téléphone 02 99 53 91 87
What's your reaction?
2J'aime

Leave a Comment