Anne-Renée, Delphine, Armel et Céline – Mint

De gauche à droite : Delphine, Céline, Armel et Anne-Renée.

Aujourd’hui dans le blog, nous partons à la rencontre de la boutique Mint. Gérée par trois créatrices de bijoux et une dénicheuse passionnée d’objets anciens. Vous y découvrirez leurs parcours, leurs univers et la passion qui les anime.

1 – Présentation

Pouvez-vous vous présenter toutes les 4 ?

🌵 Anne-Renée : Je suis Anne-Renée, rêveuse depuis l’enfance et créatrice de La Bohème Bijoux chez Mint.

🍁 Delphine : Je suis Delphine, créatrice de Guapa Factory… Rennaise d’adoption depuis 13 ans et Guapa Factory fêtera ses 10 ans en septembre !

🌿 Armel : Créatrice de bijoux et mère de deux enfants, je suis une personne (très) sensible, entière, habile de ses mains, passionnée par les arts. « L’ornement est un crime », j’aime valoriser une esthétique épurée.

Céline : Je suis Céline, fondatrice de Stereo Fields Forever, qui est une boutique en ligne, née au printemps 2013 et proposant des objets émouvants et des pièces chinées. Je chine depuis mon adolescence des objets anciens qui me touchent. Leurs “fêlures”, les traces du temps qui les marquent les rendent précieux à mes yeux puisqu’elles racontent une histoire : leur histoire.

Quels sont vos parcours ? (Études, expériences…)

🌵 Anne-Renée : Après le bac, j’ai fait des études sur la Littérature et les civilisations espagnoles et latino-américaines.

🍁 Delphine : Mon parcours est assez classique, j’ai lancé ma marque après mes études aux Beaux-Arts et une spécialisation en métiers de la mode. Un an plus tard, Guapa Factory est née.

🌿 Armel : J’ai étudié 5 ans aux Beaux-arts de Rennes avec des stages dans la sérigraphie et le design d’objet puis diverses expériences dans le commerce qui m’ont donné envie d’ouvrir une boutique. J’ai d’abord commencé par des bijoux brodés puis des bijoux émaillés.

Céline : Après avoir obtenu une Maîtrise de Lettres Modernes et un Brevet Professionnel de Libraire, je suis naturellement devenue libraire, un métier que j’ai exercé avec passion pendant sept années avant de créer mon entreprise. Parallèlement, je suis animatrice et programmatrice d’une émission de radio musicale “L’Echappée Belle” sur Canal B.

Comment définiriez-vous vos univers ?

🌵 Anne-Renée : Un univers doux et coloré, libre, chic et délicat.

🍁 Delphine : Mon univers est très inspiré de la période Art Déco du début du siècle dernier… Tout me plait dans cette période, la mode, l’architecture, la peinture… C’est une période où la mode a libéré la femme ! Et j’espère apporter par mes bijoux ce même esprit de liberté… Notamment par le mélange très libre des couleurs !

🌿 Armel : Un univers rétro-contemporain qui est féminin, coloré, raffiné.

Céline : L’univers de Stereo Fields Forever est plutôt pop et composé d’une multitude d’objets (Vaisselle, décoration murale, bibelots, brocante, papeterie, livres, accessoires, carterie…). C’est un cabinet de curiosités à la fois poétique et moderne, qui s’inspire des Arts, de la femme, de la nature, des animaux et de la botanique.
Voici quelques marques qui le composent : Macon & Lesquoy, Bloomingville, Rifle Paper Co., House Doctor, Octaevo, Madam Stoltz, &Klevering, Helen B, DOIY…

Qu’est ce qui vous a amené à faire de votre passion, votre métier de tous les jours ?

🌵 Anne-Renée : Une rencontre d’abord… Je travaillais et je me détendais en créant des bijoux. Puis une professionnelle m’a encouragée à développer et diversifier mes créations qui ont été commercialisées dans une de ses boutiques. Au début, je créais principalement des bijoux de cheveux et rapidement, des bracelets.

🍁 Delphine : Je crois que métier et passion n’ont jamais été dissociés, les études que j’ai choisies m’ont naturellement amenée aux métiers de la création.

🌿 Armel : Un événement… et une incroyable motivation et envie à toute épreuve, ma passion avant tout.

Céline : Stereo Fields Forever fut d’abord un blog au début des années 2010. Il était consacré à la décoration et au vintage mais aussi à la musique et à la culture pop d’où son nom inspiré d’une chanson qui m’accompagne depuis longtemps, « Strawberry Fields Forever » des Beatles. Petit à petit, j’ai eu envie que tout cet univers soit « réél », de faire plus que d’écrire sur des objets ou des ambiances, de proposer un univers où l’objet ne serait pas qu’un simple bien de consommation. Il deviendrait précieux parce que beau, différent, même si il n’était pas luxueux. Je voulais proposer de poser un regard différent sur les objets neufs et anciens qui nous entourent.

mint boutique rennes

Quelle a été l’étape clé qui vous a poussé à vous professionnaliser ?

🌵 Anne-Renée : Encore une rencontre : celle qui aujourd’hui me fait vivre cette belle aventure qu’est Mint. Il y a eu une réelle connexion entre nous quatre, tout ne s’explique pas par des mots… Je suis assez intuitive et me suis dit qu’il fallait vivre ensemble notre passion.

🍁 Delphine : Les premières années de professionnalisation n’ont pas été les plus simples mais les rencontres que j’ai faites à cette période ont été cruciales via les Agités où j’ai mon atelier depuis 9 ans et les boutiques où je déposais mes productions, la rencontre avec Armêl qui est le point de départ de Mint.

🌿 Armel : Un blog ! Ça m’a permis d’avoir mes premières commandes avec des boutiques, ma première, la boutique Les fleurs à Paris qui est une magnifique boutique.

Céline : En 2012, j’ai quitté mon métier de libraire à Laval pour revenir à Rennes. Changement de lieu de vie + retour à Rennes = “le” moment idéal pour me consacrer à la création de mon entreprise, rêve un peu fou qu’il fallait que je concrétise, sinon je le regretterai.

Est-ce que vous pouvez nous en dire un peu plus sur votre processus de travail ? (Comment vous imaginez les bijoux, chiner des objets vintages…)

🌵 Anne-Renée : Ma grand mère avait une mercerie et je baignais au beau milieu de matières qui me faisaient rêver. Toute petite, j’imaginais, j’assemblais différents matériaux, surtout des fils de broderie. D’où cette passion de les associer au métal pour donner naissance aux bijoux. Les idées me viennent en rêvant, c’est en fait très personnel.

🍁 Delphine : Ma façon de travailler est simple, toujours un carnet et un crayon sur moi… pour noter et dessiner mes envies. Ensuite je reprends tout cela à l’atelier en essayant et en essayant encore… jusqu’à ce qu’un modèle soit validé.

🌿 Armel : Au départ, les croquis, j’ai toujours un carnet à côté de moi ou le hasard du foutoir sur la table de l’atelier et des tableaux d’inspirations (mode, couleurs, nature, architecture…) puis réalisation / conception, émail et montage.

Céline : En chinant et revendant, c’est comme si l’on recréait un objet, tout du moins son passé. Tout d’abord, il faut trouver cet objet et donc chiner. Il y a cette notion de temps nécessaire à la trouvaille qui demande une certaine patience et de l’obstination.Puis je bichonne ce “trésor”, je le nettoie, j’essaie de lui redonner l’éclat qu’il avait perdu tout en conservant les traces de son histoire. Avant de le mettre en vente, je le photographie. Ces photos sont une étape pour moi. Elles le révèlent et me permettent aussi de raconter l’histoire de cet objet ou une anecdote et de le mettre en valeur. Et peut être aussi d’en conserver une trace, de l’ajouter à mon « musée virtuel » comme si je le possédais encore un peu.

Quand est ce que vous avez décidé de créer a 4 une boutique qui rassemble l’ensemble de vos créations ?

Armel et Delphine avaient déjà une boutique de créateurs, Bloom Shop, rue Victor Hugo. L’aventure se terminait et l’envie de créer un petit concept-store avec un univers fort et poétique, une offre différente à Rennes et qui n’existait pas encore, a germé. Puis la rencontre avec Anne-Renée et Céline fut un évidence. Très vite Mint s’est créé et a ouvert fin 2013.

2 – Entrepreneuriat

D’où vient l’idée de s’appeler Mint ?

On voulait un nom court, nouveau, avec une belle sonorité : un petit vent de fraîcheur à Rennes.

À quoi ressemble votre clientèle ?

Elle est vraiment hétéroclite : elle est autant très rennaise que touristique grâce aux jolies façades de la place du Champ Jacquet.

Comment faites vous pour séparer la boutique en 4 espaces de créateurs ?
J’imagine que vous n’avez pas trouvé l’agencement miracle dès le début. Comment a évolué la boutique depuis 2013 ?

Si l’ouverture de la boutique fut assez rapide, son agencement premier s’est fait naturellement, nos quatre univers s’accordant parfaitement. Nous réajustons petit à petit en fonction de nos envies et de nos besoins.

J’ai cru comprendre qu’à tours de rôle, vous tenez la boutique. De quelle manière vous vous organisez ?

On fait toutes une journée par semaine et un samedi par mois. Chez Mint, tout s’équilibre à quatre de façon équitable.

3 – Rennes

Pourquoi avoir décidé de s’installer à Rennes et plus précisément, pourquoi la place Champ Jacquet ? Rennes est-elle une ville qui vous tient à cœur ?

La question de Rennes ne s’est jamais posée, c’était plus qu’une évidence, étant toutes Rennaises. La place du Champ Jacquet est un joli symbole architectural de notre ville et ce fut un véritable coup de cœur pour nous.

4 – Bienveillance

Pouvez vous nous recommander une boutique à nous recommander pour une interview ?

Antoine et Colette, une jolie friperie située rue Poullain Duparc.

Quels sont les clés de la réussite pour ouvrir sa boutique de créateur ?

Le plus important pour nous fut la rencontre humaine. Chez Mint, on a une relation forte et respectueuse qui nous lie et qui nous permet de nous dépasser. On se sent fortes ensemble, comme une équipe quoi qu’il arrive et nous croyons que c’est ça la clé de notre réussite.

Un grand merci pour leurs temps accordé l’interview. Mint, c’est une boutique que l’on aime depuis un bon moment et à chaque fois que l’on y va, on tombe toujours en amour pour leurs bijoux et les sublimes pièces vintages. C’est une boutique idéale quand on veut faire plaisir ou se faire plaisir !

ConceptConcept store
ContactArmel, Céline, Anne-Renée et Delphine
Mailmintrennes@gmail.com
Téléphone02 90 02 10 31
Instagramwww.instagram.com/mintrennes/
Facebookwww.facebook.com/mintrennesboutique/

What's your reaction?
1J'aime

Leave a Comment